Glad to find you well

by Ceili Moss

/
  • Streaming + Download

    Immediate download of 14-track album in your choice of 320k mp3, FLAC, or just about any other format you could possibly desire.

      €5 EUR  or more

     

1.
01:19
2.
01:58
3.
03:11
4.
(free) 03:15
5.
03:26
6.
02:56
7.
03:21
8.
9.
04:04
10.
(free) 02:51
11.
05:26
12.
13.

credits

released September 25, 2003

Recorded and produced by Yves Antoine at Digital Studio (Brussels)
Sleeve design by Christie Leroy

tags

license

about

Ceili Moss Namur, Belgium

Red hot pan-European folk-rock. That’s how you might describe us in a few words. G.Williams (Widdershins) said it best: "They're not as punk as The Pogues, but they have a bit of that attitude and it gives them an edge many groups lack".

Original songs, mistreated traditionals, we take it all, put it in our cauldron and whoever says it's not "orthodox" or "as it should be" gets a smack bottom
... more

contact / help

Contact Ceili Moss

Streaming and
Download help

Track Name: Ship of fools
All you people, can't you see
What is tied can never be free
The more you talk of liberty
The less you've got it, plain to see
So you console yourself
With the pain of someone else
But it's as clear as the sky
What is wrong can never be right

You know there's something wrong
But, no matter, you carry on
You suspect there's a trick
But the fog, it seems too thick
You're as blind as a mole
Disinformation takes hold
But it's as bright as the sun
What is lost can rarely be found

It's okay to be afraid
Fear can be your only friend
It's normal to lose control
As long as you don't sell your soul

All you people, maybe
Will throw all this rubbish away
Tear off the blindfold carried
From the cradle to the grave
Let your mind be your own
Don't give a damn if they frown
For it's as easy as a song
Once your brains are no longer bound
Track Name: Dies irae
"Qu'est-ce que c'est que ce bordel?" s'exclama un jour Dieu
Et du fond de leur sainte torpeur, les bienheureux
Sans très bien comprendre ce qui se passait là
Reprirent ce refrain en un célèste aria

"C'est la gueule de bois ou bien le delirium?
J'avais pourtant été clair avec ces bonshommes.
C'est vrai, j'aime qu'on pense à moi de temps en temps
Mais nom de moi, vous êtes vraiment trop déprimants!"

Car ceux qui, tout en bas, criaient le plus fort son nom
Montaient pour ce faire sur la putréfaction
Sur des tas de macchabées dégoulinants
De sang plus ou moins séché, quelquefois fumant

Et tous se disputaient l'honneur, le privilège
D'avoir un tas plus haut, un plus grand florilège
De tortures à infliger pour qu'il voie mieux
Que les truquiens l'aimaient plus que les biduleux

Dieu convoqua ces saigneurs et leur dit ces mots:
"Arrêtez ce carnaval, c'est pas rigolo!"
Mais nos éminences, toujours aussi malines
S'écrièrent: "Voici la colère divine!!!

Les mécréants, les apostats, les infidèles
Ont attiré sur nous le courroux de l'Eternel
Courrons vite à nos sabres et à nos bûchers
Occire plein d'hérétiques pour le calmer!"

Dieu se sentit alors bien peu de choses en face
De l'incroyable malcomprenance des masses
Il fit son baluchon, sans un mot sans un signe
Et remit les clés à Marie, seule digne

"Je m'en vais voir ailleurs si une autre Création
Ne pourrait pas donner plus de satisfactions.
Mais pour ne plus entendre le bruit des tambours
Je m'arrêterai après les topinambours!"

Tout cela s'est passé en mille et des poussières
Depuis on est sans nouvelles de Dieu sur terre
Mais il peut se rassurer, où qu'il se soit caché
On n'en a plus pour très longtemps à l'ennuyer...
Track Name: As far as the eye can see
As I went out to see my old love one more time, I thought again
Of all the times we had to talk about our deeds, but we failed
I've given most of my time to a job and to mundanities
And now, it's late, I fear, I'm slowly decaying by degrees

ref. And according to what I see, there is no sense
There is not much to say, there is no evidence
That life ain't no wasteland of broken down dreams
As far as the eye can see
We had such high hopes and we had money to spend
There was a world to gain, just there around the bend
There were fields of gold, valleys of milk and honey
As far as the eye can see

So day by day, our blood, our bones, our strength, our belief, our faith in God
Gets slowly deconstructed, eroded, and turns into mud
It's not that we decide to give up faith and courage all the way
It's just that points of view get blurred a little more day by day

ref.

Think about all those who died for no reason
Would you still say it's a wonderful life?
If there is one thing to say about mankind
There is nothing kind about man
Oh Lord, protect from those who bark your name
They're the most likely to kill me someday
I don't believe you go to Heaven when you're good
Everything goes to Hell anyway

ref.

So now I guess i'd better remain silent, I'm gone anyway
But please beware of your dreams, they will make your hair turn to grey
Track Name: December
It's all over
I'm free at last
From the snakepit
From the slaughter

ref. Struck by lightning
It's all over

Your poison kiss
Sure I won't miss
Your shit, thank God
It's all over

ref.

You ruined my life
Devil in disguise
How you trapped me
I still wonder

ref.

All my life now
I'll be praising
I'll be blessing
Sweet december
Track Name: Tout va bien
Tout va bien, on peut dormir, dormir à poings fermés
Nos jardins sont fleuris, nos maisons verrouillées
Tout est calme et frais, le repas est prêt
Ca sent si bon ici, rien ne vaut la famille
La journée on travaille dur alors le soir on ne veut rien savoir

Et nous n'avons rien à craindre ni à redouter
Nos enfants dorment en toute sécurité
Dans le bonheur d'un confort molletonné
Où tout n'est qu'ordre et que tranquilité

Tout va bien, on peut sortir, même si la nuit est tombée
Nos voisins sont des gens bien, bien éduqués
Tout le monde trie ses déchèts, pas de promiscuité
Notre ville est pure, toutes les souillures
Nous les avons éliminées comme il le fallait pour le bien du futur

Car avec ceux qui ne respectent pas notre tranquilité
On peut être patients, mais faut pas pousser
Ceux qui veulent n'en faire qu'à leur folie
N'ont qu'à le faire un peu ailleurs qu'ici

Quand ils sont arrivés, on n'a rien remarqué
Mais on a vite compris qu'il fallait se méfier
Même si personne ne savait au juste pourquoi depuis leur arrivée
Plus personne n'osait sortir passé huit heures
Et pourquoi depuis ce jour on vivait dans la peur

Mais il y avait trop de rumeurs qui circulaient
Et on sait qu'elles ont toujours quelque chose de vrai
Y avait trop de bizarrerie chez eux
Et tout le monde sait qu'y a pas de fumée sans feu

Croyez pas que c'était drôle de les voir ramer
N'allez pas croire qu'on dansait la farandole quand ils ont craqué
D'ailleurs parfois la nuit, je ne dors pas bien
Mais je me dis "enfin, il le fallait pour notre bien
Et la sécurité des miens

Car, après tout, on est chez nous et on a le droit
De se faire respecter, nous et nos lois
C'est pas qu'on soie de mauvaise volonté
nous tout ce qu'on veut c'est la tranquilité